• A Avignon, j'ai pu découvrir le texte de Mémoires d'un fou à travers la prestation sans faille et fascinante de William Mesguich. Il a su le faire raisonner en moi comme jamais les écrits de Flaubert. C'est en souvenir de cet instant hors du temps que je partage certains extraits qui m'ont totalement boulversée.

    "Enfant, j'ai rêvé l'amour ; – jeune homme, la gloire ; – homme, la tombe, ce dernier amour de ceux qui n'en ont plus."

    "Comment aurait-elle pu, en effet, savoir que je l'aimais, car je ne l'aimais pas alors, et, en tout ce que je vous ai dit, je vous ai menti ; c'était maintenant que je l'aimais, que je la désirais, que, seul sur le rivage, dans les bois ou dans les champs, je me la créais là, marchant à côté de moi, me parlant, me regardant. Quand je me couchais sur l'herbe, et que je regardais les herbes ployer sous le vent et la vague battre le sable, je pensais à elle, et je reconstruisais dans mon cœur toutes les scènes où elle avait agi, parlé. Ces souvenirs étaient une passion."

    "Je voudrais le beau dans l'infini et je n'y trouve que le doute."

    "Et maintenant, si rieur sur tout, si amèrement persuadé du grotesque de l'existence, je sens encore que l'amour, cet amour comme je l'ai rêvé au collège sans l'avoir, et que j'ai ressenti plus tard, qui m'a tant fait pleurer et dont j'ai tant ri, combien je crois encore que ce serait tout à la fois la plus sublime des choses, ou la plus bouffonne des bêtises."

    "Parmi tous les rêves du passé, les souvenirs d'autrefois et mes réminiscences de jeunesse, j'en ai conservé un bien petit nombre, avec quoi je m'amuse aux heures d'ennui."

     


    votre commentaire
  • En vidant le grenier que ma famille me laissera gentiment occuper dès la rentrée, j'ai du vider pas mal d'étagères pleines de vieux livres. Et malgré tout ce que nous avons enlever pour les vendre ou les donner, j'ai retenu certains ouvrages pour différentes raisons.

    Pour la fac :

    • la traduction des six premiers chants de l'Illiade présentée par Georges Chappon, aux éditions Hatier
    • Les poèmes de Tristan et Iseult, chez Classique Larousse
    • Perceval ou le roman du Graal du célèbre Chrétien de Troyes
    • Londres 1851 – 1901 : l'ère victorienne ou le triomphe des inégalités de Monica Charlot et Roland Marx entre autres.

    J'ai beaucoup travaillé sur la littérature médiévale ces deux dernières années donc j'ai hâte de lire les deux livres du milieu. Pour ce qui est de Londres, c'est en fait un recueil d'articles sur la société qu'ils appellent « duale » à cause de ses fortes oppositions riches/pauvres.

     

    Pour enrichir culture et réflexions :

    • L'espoir des désespérés par Emmanuel Mounier aux éditions Point. Une analyse de texte d'oeuvres de Malraux, Sartre, Bernanos et Camus
    • Par-delà le bien et le mal de Nietzsche
    • Baudelaire par Sartre, ed. Idées/gallimard, 1963
    • Bête et méchant par François Cavanna
    • Eloge de l'amour, Alain Badiou avec Nicolas Truong, collection Café Voltaire, ed. Flammarion

    Premièrement, on ne passe pas à côté de Nietzsche. Ensuite, je n'ai jamais vraiment lu d'écrits de Sartre donc c'est le moment !
    Pour ce qui est de Bête et méchant, ce sont les premières lignes qui m'ont convaincue :
    « Toute ressemblance entre des noms cités dans ce livre et des imbéciles vivants serait purement fortuite. J'ai en effet pris grand soin de changer le nom des imbéciles car les imbéciles sont méchants et moi je suis lâche. »

     

    Romans :

    • La vague de Todd Strasser
    • La complainte des Arcanes de Thierry Carmes

    Cela fait des mois que je dois lire La Vague et voir le film. C'est l'histoire d'un professeur qui met en place un exercice dictatorial dans sa classe pour faire une expérience sur le totalitarisme mais le résultat dépasse les élèves et même de personnel de l'établissement.
    Pour le deuxième, c'est son rapport avec le tarot qui m'a intéressé.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique